À propos de Lukino

PhotomatonLukino

Jacques Lucchino nait un 29 février à Paris, il y a bien longtemps. Cette entrée en matière témoigne d'un naturel farceur précoce, au ravissement de son papa, né lui-même un premier avril. Il doit aussi à son géniteur un patronyme italien que ses interlocuteurs maltraiteront gaiement, ce qui le conduira à opter pour un pseudo inécorchable. Il suit à Grenoble une scolarité tranquille, qui le mène aux Beaux-Arts locaux. L'établissement lui accorde son Certificat d'Initiation Plastique, non sans lui avoir toutefois conseillé de se réorienter vers l'école du Cirque. Il poursuit néanmoins ses efforts aux Beaux-Arts de Lyon, y découvre l'informatique —balbutiante à l'époque—, et réalise en 1986, sur un petit Mac Plus, un dessin animé de 20mn, qu'il présente à un jury de fin d'études sidéré. Cette "BD animée", en pixels noir et blanc, sera exposée l'été suivant aux "Images du Futur" de Montréal — où elle détonnait quelque peu parmi les images de synthèse new age japonaises.

Son DNSEP en poche, il fait l'animateur culturel polyvalent à Pointe-Noire (Congo) pendant un an, puis retourne à Grenoble. Il propose à ses premiers clients du bitmap pur et dur, entièrement gratté à la souris. Ce parti-pris radical n'intéressera que quelques sociétés avant-gardistes, dont Apple, qui en fera son portraitiste attitré sur les Apple Expos. Notre ami émigre ensuite à Montpellier. Il se rapproche ainsi de Toulouse et de Milan-Presse, avec qui il entamera une longue et fructueuse collaboration. Il participe, depuis sa création jusqu'au numéro 100, à l'aventure de Mobiclic, le mensuel jeunesse multimédia sur CR-ROM, et dessine des centaines de jeux et de petits lutins pour Wapiti.

Parallèlement à ce travail d'illustrateur jeunesse, il développe une activité de graphiste, en complément —ou indépendamment— de ses illustrations. Logos, infographies, mise en page de livres ou conception de sites internet, il fait flèche de tout bois, et devient suffisamment crédible en la matière pour assurer un cours de "Design graphique et mise en page" à la Fac Paul Valéry de Montpellier.

Bon an mal an, Lukino poursuit également une erratique carrière bédéïste, inaugurée au siècle dernier dans l'éphémère mensuel Yéti. Il se spécialise dans les strips, et sort en 2005 (un peu trop tôt…) avec le graphiste Jean-Christophe Courte "comment travailler chez soi" (Eyrolles), LE livre de référence sur le télé-travail. Il travaille en ce moment sur son premier roman graphique, à sortir en septembre 2021.